Nos unités de soins

Alizé est une unité de soins «fermée» accueillant des hommes adultes souffrant, pour la plupart, de troubles psychotiques nécessitant une prise en charge hospitalière s’inscrivant le plus souvent dans le cadre de la loi du 26 juin 1990. La population accueillie présente généralement des pathologies associées tels que d’autres troubles psychiatriques et/ou des pathologies somatiques plus ou moins prépondérantes au niveau du tableau clinique et de la prise en charge. Cette unité de soins propose une hospitalisation à moyen et à plus long terme qui après une phase d’observation et de réévaluations multi axiale visera la stabilisation avant de co-construire avec l’usager un projet de vie individualisé. L’élaboration de ce projet de réhabilitation psychosociale visant la recherche d’un cadre de vie adapté à la situation particulière de chaque patient s’appuie notamment sur les approches pharmacologiques et psycho-thérapeutiques, la référence infirmière, la dynamique communautaire, des accompagnements individualisés intra et extra-muros,…

Médecin Psychiatre :    

Dr Fédéric VANDERZEYPEN

Infirmière en Chef :              

Mme Latifa BOUBAD

Assistante sociale :            

Mme Julie VANSIGHEN

L’Unité Psychiatrique Médico-Légale (UPML) est un projet pilote à l’initiative du Service Public Fédéral (SPF) de la Santé Publique. Il s’inscrit dans l’interface entre le judiciaire et le thérapeutique. L’unité accueille des personnes relevant de la loi sur l’internement (libérés à l’essai et prochainement sous placement), présentant un profil dit «medium risk», afin de leur permettre de mettre en place un projet de réinsertion sociale optimal grâce à un encadrement soutenu. L’admission s’effectue après examen pluridisciplinaire d’un dossier de candidature et un entretien préalable avec la personne intéressée réalisé sur son lieu de séjour, quel qu’il soit, et dans les 3 régions du pays.

Lorsque la candidature de la personne est acceptée, elle est hospitalisée dès qu’une place se libère. Le temps hospitalier est composé de trois étapes ; une première phase dite « d’accueil » est l’occasion pour la personne de s’acclimater à l’unité, et de faire connaissance avec l’équipe (et vice versa) durant les premières semaines du séjour. Une deuxième phase de « mise au travail » de durée variable (habituellement 6 à 12 mois) est axée sur la planification et l’organisation du quotidien, et l’accompagnement privilégié par le psychiatre ou le médecin assistant candidat spécialiste, le référent psychologue, le répondant nursing, l’assistant social, le criminologue et le psychologue systémicien. Une troisième phase, centrée sur le « projet de sortie », permet après réflexion entre la personne et l’équipe de lancer les démarches concrètes à sa réalisation. Enfin, après la sortie définitive, un dispositif de post-cure, assuré par le référent psychologue et le répondant nursing, assure la qualité de l’articulation et de la transition entre les prises en charge hospitalières et ambulatoires.

L’unité HEGOA collabore avec l’équipe mobile EOLIA de notre Centre et toutes deux font partie d’un trajet de soins réglé par une convention signée avec le SPF SP, comprenant le CHJT, les IHP CASMMU et la MSP Dr Jacques Ley.

Médecin Psychiatre :    

Dr Pierre TITECA

Médecin Assistant Candidat Spécialiste :

Dr Ausra LAPYTE

Infirmier en Chef :              

M. Mohamed STITOU

Coordinateur :

M. Francisco REPISO

Assistante sociale :            

Mme Céline SALSAC

Le P.T.C.A. émanant d’un projet pilote initié par le Service Public Fédéral – Santé et ayant débuté en 1995, est une unité de prise en charge intensive, de 16 lits, pour Patients présentant des Troubles sévères du Comportement et/ou Agressifs et des troubles psychotiques non stabilisés.

La prise en charge du patient est individualisée, effectuée au quotidien par l’équipe pluridisciplinaire. Chaque patient bénéficie du suivi d’un psychiatre, d’une assistante sociale, de deux référents, d’un psychologue individuel, d’une psychologue familiale, qui le prennent en charge de manière privilégiée.

Les objectifs sont de contribuer à la stabilisation de l’état mental du patient et de la problématique comportementale, au développement de ses compétences personnelles (relationnelles, sociales, d’autonomie, etc.), à l’estime de soi et à la réintégration sociale via la mise en place d’un projet de sortie individualisé.

Ces objectifs s’inscrivent au sein d’un cadre de soins soucieux des droits du patient, respectueux de son intimité et de son réseau d’appartenance. Un travail élaboré en co-construction entre les intervenants et les patients favorise l’adhésion de ces derniers au projet thérapeutique.

L’équipe du P.T.C.A. propose, dans la mesure du possible, des suivis ambulatoires post-hospitaliers aux patients ayant précédemment séjourné dans l’unité, dans le cadre de la postcure de rééducation.

Médecin Psychiatre :    

Dr Lucie DE SMET

Coordinateur :

M. Lionel DEMILIER

Infirmier en Chef :              

M. Michaël RUFFIN

Assistante sociale :            

Mme Céline DE COSTER

Il s’agit d’une unité d’admission pour hommes, accueillant majoritairement des patients hospitalisés en urgence dans le cadre de la loi du 26 juin 1990 relative à la Protection de la Personne des Malades Mentaux. Ceci implique une observation rigoureuse et une évaluation diagnostique pluridisciplinaire rapide pour répondre notamment aux délais prescrits par la loi.

L’unité dispose aussi d’un lit permettant d’accueillir une personne internée, libérée à l’essai, qui traverse une période de crise.

En fonction des hypothèses de travail retenues, de la décision du Juge de paix (levée ou confirmation de mesure de protection), des besoins et attentes spécifiques du patient et de son réseau, l’équipe pluridisciplinaire ajustera ses interventions et son accompagnement : continuer à créer une alliance, entamer une remise en question ou permettre de se poser et de recréer des liens avec les autres.

L’hospitalisation consiste donc à évaluer la situation d’une personne en crise et à lui assurer une prise en charge multi axiale individualisée en y associant son réseau familial et les initiatives thérapeutiques extérieures.

Médecins Psychiatres :    

Dr Alain SEUTIN

Dr Anys AMIRE

Médecin Assistant Candidat Spécialiste :

Dr Ausra LAPYTE

Infirmière en Chef adjointe :              

Mme Mihaela SUT

Assistantes sociales :            

Mme Stéphanie VAN DER LINDEN

Mme Lisa BINOT

Il s’agit d’une unité d’admission pour femmes (30 lits) permettant principalement l’accueil en urgence de patientes sous mesure de protection de la personne des malades mentaux (loi du 26 juin 1990) souffrant de troubles psychiatriques.
Le soin se base sur un accueil spécialisé et une évaluation spécifique de chaque patiente en équipe pluridisciplinaire. La prise en charge et l’accompagnement tiendront compte du mandat juridique, et viseront à la réhabilitation psychosociale du sujet, en collaboration avec son entourage familial et son réseau de soins.
Une attention particulière sera portée aux questions liées à la parentalité, notamment en maintenant si possible des contacts familiaux avec les enfants (Espace Eolien le mercredi après-midi).

Médecin Psychiatre :    

Dr Karim LADHA

Médecin Assistant Candidat Spécialiste :

Dr Hadrien WILLAME

Infirmier en Chef :              

M. Ibrahima TRAORE

Assistante sociale :            

Mme Lisa BINOT

Les Unités de Traitement Intensif (UTI) pour adolescents

«Karibu» (B3), unité d’admission et de traitement intensif et «Kallima» (A3), unité d’autonomisation et de traitement intensif accueillent des adolescents masculins âgés de 12 à 18 ans (préférentiellement de 15 à 18 ans) sur la base d’un mandat judiciaire émanant du Tribunal de la Jeunesse.

  • Pour les adolescents relevant des zones des cours d’appel de Bruxelles, Liège et Mons, le mandat judiciaire peut se référer à une saisine pour un fait qualifié infraction (article 36°4 de la loi du 8 avril 1965 sur la protection de la jeunesse).
  • Pour la zone de la cour d’appel de Bruxelles, le mandat judiciaire ou de l’instance administrative compétente peut concerner une situation de danger/d’éducation problématique (articles 8 et 9 de l’ordonnance du 29 mars 2004 de la commission communautaire de la région de Bruxelles-Capitale relative à l’aide à la jeunesse ou articles 38 et 39 du décret relatif à l’aide à la jeunesse en Wallonie du 4 mars 1991).
  • Pour la zone de la cour d’appel de Bruxelles prioritairement, une admission sur la base d’une mise en observation (loi du 26 juin 1990) est également possible, que le jeune relève ou non d’un suivi judiciaire protectionnel.

Situés à l’interface entre les secteurs communautaires de l’aide à la jeunesse, de la justice et de la santé, les services Karibu et Kallima proposent une aide médico-psychologique et éducative spécialisée aux adolescents souffrant de troubles psychologiques sévères et de troubles du comportement. En termes de spécificité, chaque service a pour ambition d’intégrer la problématique comportementale du patient dans la prise en charge sans qu’elle puisse mettre en péril le processus thérapeutique. Privilégiant une approche multisystémique, le projet thérapeutique individualisé est élaboré avec le jeune, son réseau familial et social (école, aide en milieu ouvert, médecin traitant,…), en concertation avec le mandant et les professionnels impliqués dans la situation du patient (Tribunal, Service de Protection Judiciaire, institutions et services, …). Les prises en charge médicale, psychologique, sexo-affective et familiale sont modulées en fonction des objectifs de l’hospitalisation. En complément des ateliers thérapeutiques centrés sur l’amélioration de la qualité de vie et le développement des potentialités du jeune, les enseignants détachés de l’École Robert Dubois (de type 5) proposent, dans un contexte individualisé, des remises à niveau scolaire, la préparation et l’accompagnement d’épreuves spécifiques (telles que le CEB ou le CE1D) et/ou la découverte de nouveaux horizons scolaires… Enfin, les notions de soins en réseau et de réinsertion scolaire et/ou professionnelle guident la confection concertée des dispositifs post-hospitaliers d’accompagnement des patients et de leurs familles.

 

KARIBU

Médecins Psychiatres :      

Dr Stephan DE SMET

Dr Marc LAMOTE

Chef de Service Adjoint :

M. Etienne JOIRET

Infirmière en Chef :

Mme Sherazade AGHARBI

Assistant social :            

M. Florent DAVID

KALLIMA

Médecin Pédosychiatre :    

Dr Bruno PICCININ

Chef de Service Adjoint :

M. Etienne JOIRET

Infirmière en Chef Adjointe :

Mme Florence LABOUREUR

Assistant social :            

M. Quentin FRANC

Il s’agit d’une unité de soins «ouverte» pour hommes et femmes accueillant des personnes majoritairement sous mesure de protection. Les soins s’y inscrivent le plus souvent dans un «entre deux temps». En effet, après une première période de traitement particulièrement intensif en unité d’admission, les personnes accueillies ont retrouvé un certain apaisement psychique. L’équipe pluridisciplinaire va alors poursuivre, en collaboration avec chaque patient, le projet thérapeutique qu’il a entamé et va l’accompagner vers un retour à la vie sociale.

Cette unité consacre également 6 lits pour des personnes à Double Diagnostic et 2 lits pour des personnes à Double Diagnostic Internés.

Médecins Psychiatres :    

Dr Edith STILLEMANS

Dr Evelyne PEETERS

Dr Alain SEUTIN

Infirmière en Chef :              

Mme Marie Ann INGELAERE

Assistante sociale :            

Mme Camille BERNARD

Il s’agit d’une unité de soins «ouverte» pour hommes et femmes accueillant des personnes majoritairement sous mesure de protection. Les soins s’y inscrivent le plus souvent dans un «entre deux temps». En effet, après une première période de traitement particulièrement intensif en unité d’admission, les personnes accueillies ont retrouvé un certain apaisement psychique. L’équipe pluridisciplinaire va alors poursuivre, en collaboration avec chaque patient, le projet thérapeutique qu’il a entamé et va l’accompagner vers un retour à la vie sociale.

Médecins Psychiatres :    

Dr Edith STILLEMANS

Dr Evelyne PEETERS

Dr Alain SEUTIN

Infirmière en Chef :              

Mme Marie Ann INGELAERE

Assistant social :            

M. Kenny KAZADI


Moment de détente
Unité de soins B2
Salle de visite de l'unité de soins B1
Salle de détente
à voir également

ADRESSE

Rue de la Luzerne 11
1030 Schaerbeek

T : +32 2 735 01 60
info@chjt.be


ACCÈS AU CENTRE VIA