Missions

Le Centre Hospitalier Jean Titeca (CHJT), la MSP Dr Jacques Ley et, les IHP CASMMU forment un ensemble de soins qui répond aux différents besoins en santé mentale, selon l’évolution clinique, ainsi qu’aux cinq fonctions développées dans le cadre de la réforme nationale en santé mentale.

  • Le Centre Hospitalier Jean Titeca :
    Le CHJT permet l’hospitalisation (fonction 4) d’adolescents et d’adultes, principalement sous statut médico-légal. Ces patients présentent le plus souvent des problématiques psychiatriques multidimensionnelles et complexes, associant souffrance psychique et difficultés comportementales et sociales.

    L’objectif du CHJT est de prodiguer des soins pluridisciplinaires de qualité dans un cadre thérapeutique que l’on peut qualifier de «bientraitant». Les soins pluridisciplinaires visent à proposer au sein du CHJT et en articulation avec les réseaux de soins en santé mentale, l’accès à des accompagnements individualisés ainsi que la participation active du patient à son projet de vie.

    Par ailleurs, ces patients peuvent être suivis en ambulatoire grâce aux différentes équipes mobiles (fonction 2), en consultation (fonction 1) et en post-cure (fonction 1).

  • La Maison de Soins Psychiatriques Docteur Jacques Ley (MSP) :
    La mission de la MSP est principalement liée à l’hébergement (fonction 5) car l’ensemble des résidents vivent à la MSP. L’objectif premier est de consolider pour les résidents un état de bien-être qui leur permette de se réaliser en fonction de leur potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté.

    La Maison de Soins Psychiatriques Docteur Jacques Ley accueille des personnes qui présentent une fragilité psychique et qui ont des difficultés à se prendre en charge et à vivre seules. Dans cet accueil il est proposé une prise en charge médicamenteuse, une stimulation à l’hygiène, des soins, et tout le volet hôtelier.

    L’accompagnement des résidents s’articule autour de la réhabilitation psychosociale, en leur permettant d’acquérir certaines habiletés qu’ils n’avaient pas ou qu’ils ont perdu, à travers un accompagnement pluridisciplinaire afin de définir quel environnement est le plus adapté pour leur milieu de vie, et ce à leur rythme.

    Enfin, tout est mis en œuvre pour fournir aux résidents un cadre thérapeutique dans un environnement familial qui les sécurise et les rassure.

  • Les habitations protégées CASMMU.
    La mission de l’IHP s’inscrit essentiellement dans la (fonction 5 hébergement) mais également dans la (fonction 3) qui vise la réhabilitation psychosociale via la réalisation des missions d’organisation des activités journalières. Les membres du personnel attachés à l’habitation protégée ont une mission d’encadrement, axée essentiellement sur le maintien de l’autonomie des résidents. L’aide proposée aux résidents est individualisée et peut revêtir de nombreuses formes.  Pour certains elle se limitera à apporter une écoute et un soutien via des entretiens de référence, pour d’autres l’accompagnement sera plus soutenu et peut s’orienter vers différents axes (aide administrative, guidance budgétaire, gestion individualisée du traitement, …). Les activités journalières (fonction 3) englobent les tâches d’encadrement et d’accompagnement des patients dans des activités visant la formation, les activités sociales, les activités culturelles, les activités occupationnelles ou la réinsertion socioprofessionnelle.

    Le but poursuivi est dans tous les cas une amélioration de l’intégration sociale. L’aide proposée doit, entre autres, comprendre les activités suivantes :
    Veiller à l’état clinique et sa stabilité, à son évolution, tout en prévenant au mieux les risques de rechute éventuelle.

    • Veiller à l’amélioration ou au maintien des aptitudes sociales et administratives et mettre en place les aides nécessaires.
    • Veiller au bon fonctionnement du réseau du résident.
    • Veiller à une occupation du temps adaptée à l’état psychique de la personne. C’est dans ce cadre-là qu’un lieu de rencontres et de loisirs a également été ouvert aux abords des habitations (avril 2004) afin que les résidents puissent se rencontrer. Ce lieu est également ouvert aux invités. Tous peuvent bénéficier d’une connexion internet, du journal du jour, participer à des jeux de sociétés… Des activités sont régulièrement organisées.
    • Veiller à la qualité des contacts des résidents dans leur milieu de vie et avec la communauté locale.
à voir également

ADRESSE

Rue de la Luzerne 11
1030 Schaerbeek

T : +32 2 735 01 60
info@chjt.be


ACCÈS AU CENTRE VIA